Superman : Red Son (2020)

Superman : Red Son (2020)

Sortie le : 2020
Synopsis : Kal-El s'écrasait en Russie dans les années 50. Il devient alors un symbole de l'Union Soviétique et du communisme.
Réalisé par :
Ecrit par :
Basé sur :
Avec
Clark Kent :
Lois Lane :
Clark Kent :
Et , , , , ,
Thématiques : ,
HISTOIRE 70%
SUPERMAN 75%
ANIMATION 75%
REALISATION 70%
DESSINS 70%
NOTE FINALE 72%

Une des plus célèbres histoires de Superman arrive en film d’animation.

 

Ecrit par Mark Millar en 2003, le roman graphique voit Kal-El s’écrasait en Russie dans les années 50.

Il devient alors un symbole de l’Union Soviétique et du communisme.

 

C’est Jason Isaacs (Harry Potter) qui prête sa voix à Superman. Amy Acker (Angel, The Gifted) devient Lois Lane. Diedrich Bader (American Housewife) est Lex Luthor; Vanessa Marshall (Star Wars Rebels) est Wonder Woman; Phil Morris (Doom Patrol) est James Olsen; Paul Williams (Goliath) est Brainiac; Sash Roiz (Grimm) et Phil LaMarr (Supergirl) sont Hal Jordan et Jon Stewart; enfin Roger Graig Smith (Arkham Origins) joue Batman.

 

Superman : Red Son est réalisé par Sam Liu (Batman/Superman: Public Enemies, Reign of the Supermen) sur un script de J.M. DeMatteis (Justice League Dark) et est disponible depuis le 25 février 2020.

CRITIQUE

Superman Red Son tente, comme toutes les précédentes adaptations de comics, de résumer le propos et de proposer des idées nouvelles. Hélàs, le pavé Red Son propose, comme All6Star Superman, beaucoup trop de choses pour que tout tienne en 1h20. On résume alors les opposants à Superman à Luthor, Brainiac et Superior Man, création un peu kitsch d’un BIzarro made in USA du coup.

Animation dynamique, dessins dans la lignée des précédentes prods, ce Red Son tombe finalement un peu dans une histoire sans éclats malgré des thématiques fortes. On aime voir des personnages sortis de leur carcan habituel mais rien n’y fait, on n’est pas happés. Il n’y a pas cette gravité qu’on pouvait attendre.

La fin, par contre, renvoie directement aux émotions de All-Star Superman. Une réussite sur ce point.